Sainte Rose Philippine Duchesne

Rose Philippine Duchesne est née à Grenoble en France en 1769. Après s’être préparée pour sa première communion au couvent de la Visitation, situé près de chez elle, son désir de donner sa vie à Dieu l’a menée à intégrer la communauté de la Visitation, un ordre cloîtré et contemplatif, malgré son désir de servir Dieu dans des pays missionnaires. À la fin de la Révolution française, son couvent fut fermé par le gouvernement. Pendant dix ans, Philippine s’occupa des laissés-pour-compte de Grenoble tout en cherchant quels étaient les projets de Dieu pour elle.

En 1804, Madeleine-Sophie Barat entendit parler de Philippine Duchesne, une femme pourvue de dons et de grâces exceptionnels. Une amitié d'âme immédiate s'établit dès leur première rencontre. Philippine rejoignit la Société du Sacré-Cœur et son désir de faire connaître Dieu dans les pays lointains se réalisa en 1818 quand elle, et quatre de ses compagnes, s’embarquèrent pour le Nouveau Monde. Son désir de travailler parmi les natifs d’Amérique ne se réalisera que 23 ans plus tard, lorsqu’elle partira vivre parmi les Potawatomi. Avant de pouvoir réaliser ce vœu si cher à son cœur, Philippine établira les premières écoles catholiques à l’ouest du Mississippi et surveillera le développement de la Société du Sacré-Cœur aux États-Unis d’Amérique.

La vie de frontière avait de très lourdes conséquences aussi bien physiques (la faim, le froid, la pauvreté, la maladie) que psychologiques (les difficultés provoquées par les distances et les communications, le courrier parfois retardé de six mois ou plus). Philippine n’a jamais cru en ses qualités de leader et elle décéda en 1852, avec le sentiment d’avoir échoué. L’histoire nous révèle le contraire : les indigènes voyaient en elle « une femme qui priait sans cesse » ; les écoles qu’elle a fondées font partie du réseau des écoles du Sacré-Cœur autour du monde et la Société du Sacré-Cœur demeure une communauté internationale unie à travers les six continents tant par leurs relations que par une spiritualité et une mission communes.

Rose Philippine Duchesne fut nommée sainte de l’Eglise en 1988. 

 
Section: