« Éduquer les Femmes, Dynamiser l’Humanité » — 2018 Célébration de la Journée internationale de la Femme à Torpa (Inde)

"Educate Women, Empower Humanity"

 
C’est une femme qui travaille des premières heures du matin jusqu’au coucher du soleil, parfois même plus tard. Elle peut gérer un hôtel en bord de route ou travailler dans les champs, ou cumuler ces deux emplois pour subvenir aux besoins de sa famille. Elle passe de longues heures à aller chercher de l’eau, ramasser du bois pour le feu et cuisiner. Elle élève ses enfants. Elle s’occupe du bétail.

La Société de développement rural des femmes de Torpa (TRDSW) rend hommage à cette femme et à de nombreuses autres femmes et filles de la campagne, sans qui les communautés rurales ne pourraient pas fonctionner.

« Éduquer les Femmes, Dynamiser l’Humanité » शिक्षित महिला, सशक्त समाज était le thème de la Journée internationale de la Femme. Cette célébration a eu lieu le 13 mars 2018 à Mahila Vikas Kendra, Torpa dans le District Khunti de Jharkhand.

 
 

4000 femmes venant de 75 villages de Torpa et de Raniya
ont participé à cet événement. Elles ont apporté leurs objets artistiques et artisanaux,
ainsi que des bracelets et des produits alimentaires.
 
 
Toute l’équipe de TRDSW, avec le soutien d’EdelGive Foundation, a organisé un programme axé sur l’action dans le but d’aider à protéger les femmes et filles de la campagne, ainsi que leurs familles, contre la traite des êtres humains, la chasse aux sorcières et l’addiction à l’alcool. 
 

Nous avons été heureuses de compter parmi nous des invités importants.
Nous les remercions d’avoir été présents.
 
 
En accord avec notre objectif de collaborer étroitement avec le gouvernement pour susciter une prise de conscience dans tous les villages de Torpa et de Raniya, nous avons invité les intervenantes suivantes : 
  • Arti Kujur, présidente de la Commission d’État de Jharkhand pour la protection des droits de l’enfant, était l’intervenante principale. Elle a communiqué avec les femmes présentes dans les langues locales (Mundari et Sadri). Elle les a incitées à scander des slogans et à chanter ; elle a appelé nos tribus par leurs noms de clan en disant « क्या आपका टोली शिक्षित बनेगा? » (traduit par « Votre clan aura-t-il une éducation ? ») et elles ont toutes répondu spontanément « ए », qui signifie « oui ».

  • Meera Singh, fonctionnaire responsable de l’Unité contre la traite des êtres humains du district de Khunti, a abordé deux problèmes majeurs : la traite des êtres humains et la consommation d’alcool (boisson locale : bière de riz ou hadiya).  Elle est intervenue en disant : « le foyer est le lieu où la femme se sent en sécurité mais où elle peut aussi, parfois, lorsqu’elle tombe amoureuse, devenir une victime de la traite ».

  • En mettant en lumière le problème majeur de la chasse aux sorcières ou dayan pratha, qui est courante dans les villages, Nasir Akhtar, fonctionnaire de police sous-divisionnaire, a dit : « les femmes sont des créatrices et ne devraient jamais être considérées par la société comme des destructrices ou des sorcières. Des lois existent pour contrer cette pratique de chasse aux sorcières dans l’état. Si les femmes sont éduquées, alors une génération tout entière peut recevoir une éducation ».  

  • Le surintendant adjoint de la police de Torpa, Ashutosh Kumar, a ajouté que la société qui condamne les femmes comme étant des dayans ou des sorcières ne progressera jamais. Elle nous a également assuré que le gouvernement soutiendra l’éradication de ce type de pratiques rurales et du problème d’addiction à l’alcool.

D’autres officiels du gouvernement, des leaders de communauté et des femmes importantes sont également venus apporter leur soutien aux participantes.

En plus des discours de motivation, des performances et des pièces de théâtre de rue ont été organisées. Il y avait également des stands de produits organiques faits par des femmes et des objets artisanaux locaux réalisés à partir de laque et de bambou.

  
  

Quelques performances de groupe

  

Quelques produits apportés par les femmes

 
TRDSW s’engage dans l’éducation de toutes les femmes. Respecter cet engagement est particulièrement urgent dans les zones rurales. Les femmes de la campagne et leurs groupes d’entraide commencent à revendiquer leurs droits et à améliorer leur existence et leur bien-être. Elles mettent sur pied des affaires florissantes et acquièrent de nouvelles compétences, en faisant valoir leurs droits juridiques et en présentant leurs candidatures aux niveaux du panchayat et du district. Elles utilisent des méthodes agricoles innovantes et profitent des nouvelles technologies pour traiter les récoltes. Elles ont toutes un impact sur leur famille proche et sur toute la société tribale. Cela explique notre thème :  « Éduquer les femmes, Dynamiser l’humanité ».
 
 
La directrice de TRDSW, Sœur Mariaelena Figueredo rscj (premier plan, au centre),
avec des femmes du personnel de TRDSW participant à la campagne
#PressForProgress de la Journée internationale de la Femme 2018.

 

Les photos et le texte sont tirés d’un article rédigé et envoyé par Mariaelena Figueredo rscj.

 


Province |Inde


JPIC |Transformer les relations