Joigny 2017 : Nouvelles Provinciales….. Nuevas Provinciales…. New Provincials…..

 
 
Les mises à jour régulières de la Réunion des Nouvelles Provinciales à Joigny
seront affichées provisoirement dans la langue dans laquelle elles sont écrites.
La traduction suivra bientôt.
 
Regular updates from the New Provincials Meeting in Joigny
will be posted initially in the original language in which they are written.
Translation will follow soon.
 
Las actualizaciones regulares del Encuentro de Nuevas Provinciales en Joigny
serán publicados inicialmente en el idioma original en que se escriben.
La traducción seguirá pronto.
 
 
 
Journée 10  –  27 septembre
Bernadette Porter rscj
 
La journée d’aujourd’hui a commencé avec une belle prière préparée par Maruja, de Colombie. Nous avons entendu les mots du Pape au peuple colombien, lui disant de sortir dans la rue et d’aller dans les marchés, comme Jésus l’avait fait, pour partager l’amour de Dieu et guérir les gens. Dans cet esprit, nous avons démarré notre dernière journée ensemble, en tant que communauté, à un moment si particulier : notre moment Rebecca.
 
Bodo nous a présenté l’actuel processus d’action de l’Équipe centrale concernant les appels du Chapitre 2016 et menant au Chapitre 2024. Comme nous pouvons le voir sur cette photo, elle a utilisé le schéma de la théorie U pour sa présentation, qui comporte les visites informelles effectuées au cours de l’année, dans le cadre du cheminement vers le prochain Chapitre. Le discernement dans les provinces et les régions nous aidera à savoir ce que nous devons laisser aller et comment nous arrivons à de profondes intentions communes, vers la perception de « nouveaux horizons » à la lumière des appels du Chapitre 2016. Nous avons accueilli la présentation de l’Équipe centrale dans son style intégratif et discuté des implications pour nous toutes.
 
Dans le résumé de nos enseignements, nous avons toutes commenté que nous avions beaucoup appris les unes des autres pendant ces dix jours passés ensemble. Nous avons partagé les défis que chacune d’entre nous affronte, les joies d’un renouveau plein d’espoir et la conscience d’une nouvelle vie prête à se déployer. Nous avons été aidées par la contribution de Phil sur les aspects de la vie de Sophie, par la perception de Lynn Levo quant aux manières d’établir des relations, par les divers moments magnifiques de prière chaque jour, par le programme bien rythmé qui nous a donné du temps pour la réflexion personnelle. L’organisation du programme a été appréciée et la disponibilité de l’Équipe centrale nous a donné, en tant que communauté, une grande liberté. Nous avons toutes trouvé que la barrière de la langue n’était pas aussi grande que nous l’imaginions ; nous sommes extrêmement reconnaissantes envers nos trois interprètes : Margaret, Toya et Gabriela. Cuca a été avec nous pendant toute la durée de cet événement ; elle a non seulement pris des notes claires et fait des résumés précis, mais a aussi immortalisé notre séjour en photos.
 
      
 
Nous avons toutes été profondément conscientes de l’agréable ambiance de Joigny, du sentiment éprouvé en marchant avec Sophie dans les endroits qu’elle connaissait et aimait tant, et de l’indéfectible hospitalité de la communauté locale : Paty, Rachel, Roselyne, Véronique et Pauline. Nous sommes profondément reconnaissantes de tout cela.
 
 
Journée 9  –  26 septembre
Brigitte Combier rscj
 
Nous entrons dans nos derniers jours de l’école des provinciales. Comme chaque matin la journée a commencé par une prière. Ce matin nous avons été invitées à prier avec un objet que nous connaissons bien. Devinez ! le téléphone, el telefono, the phone !! 
 
Nous sommes entrées dans une nouvelle étape de notre formation : comment nous organiser pour le futur. Ce fut un très bon moment de partage et de meilleure connaissance. Deux power point vraiment intéressant nous ont permis de découvrir 
  • L’organisation de notre secrétariat général avec Anne Corry secrétaire Canonique, et Cuca Maset secrétaire exécutive.  Deux photos nous ont permis de découvrir les visages de Stéphane et Francesca, membre de l’équipe du secrétariat qui travaillaient pour nous depuis Rome pendant ces 15 jours.

  • L’importance des archives présentée par Margaret Phelan archiviste générale. Nous avons eu la bonne surprise de visiter virtuellement son domaine, faire la connaissance de ses collaboratrices et contempler le musée des archives.

L’après-midi nous avons eu un échange riche sur les communications entre nous : comment renouveler notre manière de communiquer entre provinces, les défis des nouvelles technologies, et les opportunités.
 
Nous terminons la journée par une eucharistie à l’Eglise St Thibault célébrée par Mgr Hervé Giraud, archevêque de Sens Auxerre et la participation des deux prêtres chargés de la paroisse de Joigny et de quelques paroissiens, suivi d’un repas très convivial.
 
 
 
 
Journée 8  –  25 septembre
Laura Moosbrugger rscj
 
Après un merveilleux dimanche à Paris, où nous avons visité plusieurs endroits, entendu les histoires racontant les débuts de la Société et assisté à la liturgie de l’église Saint-François-Xavier, où se trouve la châsse de Madeleine Sophie, nous avons eu la chance de rencontrer la communauté de Lowendal et d’avoir ainsi la possibilité de « palper » la réalité de notre Société en France.
 
Aujourd’hui, nous avons une nouvelle fois vécu l’expérience d’écouter les vies de chacune d’entre nous.
L’un des objectifs de cette réunion des nouvelles provinciales 2017 est de discuter des manières de vivre le leadership et le discernement :
• comme provinciale
• avec l’équipe/le conseil provincial(e)

au sein de la Région à laquelle nous appartenons (Afrique, ASIANZ, Philippine Duchesne et Europe)
comme un seul corps

Les questions et les réflexions nous ont permis de comprendre et d’avoir une vision plus large de la richesse de la Société, d’en savoir davantage l’une sur l’autre et de sentir ce que le document du Chapitre général 2016 nous dit :

« La Société est comme un corps, animé depuis son centre par l’Amour. En lui, la vie circule en différentes formes d’interconnexion, donnant énergie et souplesse à chaque partie ; et ce qui affecte chacune de ces parties affecte tout le corps. Ce corps appartient également à un grand écosystème en transformation et a besoin de vivre des processus de changement, d’ouvrir ses sens, de planter solidement ses pieds sur la terre et d’accorder sa respiration au battement profond de la Vie ».
 
      
    
 
Journée 7  –  24 septembre
Lourdes Velazquez rscj
 
SUR LES TRACES DE MADELEINE SOPHIE
 
Notre excursion à Paris a été une expérience qui nous a permis de marcher ensemble, en communauté, de parcourir l’histoire en découvrant le dynamisme qu’elle renferme. Un cadeau qui, à la fin de la journée, nous a laissé à toutes une agréable impression.
 
       
      
Ce dimanche, célébrer la vie dans la paroisse de François-Xavier nous a donné le sentiment d’être chez nous. Au début de la célébration, la communauté de l’église nous a souhaité la bienvenue en citant chacun des pays présents et a invité à demander force et courage pour réaliser notre Mission.
Nous sommes ensuite allées retrouver, près de l’église, la communauté de Lowendal : un espace de convivialité, d’échange, qui nous a donné l’opportunité de connaître et de valoriser le service apostolique que réalisent nos sœurs.
Nous avons aussi marché à travers les jardins de l’Hôtel Biron (actuel musée Rodin) avec joie et affection pour notre propre histoire.
Nous avons également eu l’opportunité, pour celles qui le souhaitaient, de visiter d’autres endroits d’intérêt personnel. 
Pour finir, nous avons visité l’église de Saint-Médard qui, à l’époque, était la paroisse de la communauté depuis laquelle Madeleine Sophie envoya Philippine vers de nouvelles frontières
 
      
 
 
Journée 6  –  23 septembre
Marta Nuñez rscj
 
 
 
 
Aujourd’hui, nous avons poursuivi notre travail avec Lynn Levo et approfondi les aspects concernant notre leadership, en nous posant les questions : Que signifie être leader aujourd’hui ? De qui sommes-nous les leaders ? À partir de ces questions, nous avons étudié de manière plus approfondie nos modèles mentaux et pris conscience de la raison pour laquelle nous faisons cela. Nous avons abordé les comportements qui nous aident au niveau de l’accompagnement des communautés et de la province.
 
 
Nous avons parlé de l’importance de créer des relations de confiance, en gardant à l’esprit que la communication est très importante et que celle-ci doit être directe, claire, concise et assertive afin que nous puissions nous concentrer sur ce qui est important et prendre ainsi nos décisions.
 
 
Journée 5  –  22 septembre
Sheila Hammond rscj
 
Lynn Levo CSJ, PhD, psychologue provenant des États-Unis, s’est jointe à nous aujourd’hui pour une journée de réflexion sur la Réalité Globale et son impact sur le caractère sain de la vie religieuse, comme congrégation ou comme individus.
Nous avons abordé, entre autres, les points suivants :
  • Regarder le temps dans le moment vertical où nous vivons, en prêtant attention au moment présent et en étant conscientes qu’il existe. Lynn a comparé cela avec le continuum horizontal et suggéré que nous respirions profondément pour nous connecter avec le MAINTENANT. (Respirer est une action verticale !)

  • Désigner la réalité d’aujourd’hui honnêtement. Nous vivons une période de perturbation et de rapide changement. Plusieurs questions émergent : Qu’est-ce qui doit mourir ? Qu’est-ce qui est en train de naître ?

  • Pratiquer l’art de prêter attention aux opportunités du moment et développer un sens pour l’avenir en train de naître.

  • Au niveau personnel, considérer : Qui suis-je appelée à être ? Qui ai-je appris à être que je dois laisser aller ?

La journée a été un mélange de présentations, de conversations et de développement des compétences. La journée de demain sera sans aucun doute tout aussi utile et instructive. « Tout ira bien ! »

 
      
 
 
Journée 4  –  21 septembre
Lynette Toohey rscj
 
La journée d’aujourd’hui a été riche et variée. Nous avons commencé avec Bernadette Porter, Économe générale, qui nous a invitées à nous pencher sur la « Communauté des Biens », comme l’expriment nos Constitutions. J’ai été rassurée à l’idée de savoir que Jésus lui-même « nous enseigne à nous détacher » (Const. 54) car c’est en ce lieu de liberté que nous pouvons choisir de « vivre l’attitude de dépouillement de Jésus » (Const. 57). Nous avons partagé les réalités et les contextes de pauvreté de nos pays. Cela a été associé à l’Étude de la Congrégation indiquant où se trouvent les ressources financières, et dans l’esprit d’être un Seul Corps qui crée un « Fonds de Durabilité » pour affecter des moyens financiers là il y en a besoin. 
Plus tard, le même jour, Sheila Smith nous a contactées par Skype de New York. Elle a partagé avec nous le travail qu’elle réalise aux Nations Unies. Sheila a parlé de notre statut consultatif au Conseil économique et social, et a souligné que les objectifs de la Société coïncident avec ceux de l’ONU. Nous avons pris part à un dialogue animé.
Anne Corry, la Coordinatrice internationale pour la Justice, la Paix et l’Intégrité de la Création a expliqué le logo JPIC et parlé de l’appel du Chapitre général 2016 à convoquer une réunion de la Société sur ce thème. La réunion internationale sur le thème JPIC aura lieu aux Philippines en novembre 2018. J’ai été frappée par le commentaire d’Anne : « JPIC n’est pas la Société, c’est une expression vitale du charisme et de la mission de la Société… Il s’agit du comment et du pourquoi. JPIC est un pourquoi significatif et la communauté des biens est le comment ». Anne a également parlé de l’important travail réalisé pour établir une base de données des activités JPIC de la Société à travers le monde.
 
 
Chaque provinciale a partagé la réalité de son contexte et la manière avec laquelle l’activité JPIC y est vécue. Ce moment a été très émouvant et l’impression générale que cela m’a donné est que JPIC, la participation à l’ONU et la Communauté des Biens peuvent s’unir et devenir un moyen de découvrir et de faire connaître le cœur de notre Dieu au cœur de notre monde.
Nous avons eu la chance de conclure cette journée avec une Messe célébrée par Père Antoine Paumard SJ, Directeur du service jésuite de réfugiés en France, qui est venu de Paris pour se joindre à nous.
 
 
Journée 3  –  20 septembre
Maruja Hernandez rscj
 
Une journée de contrastes…nous nous sommes unies à la douleur de nos sœurs et de nos peuples du Mexique, secoués par le tremblement de terre, et des Antilles, frappés par la force de Maria. Notre solidarité et nos prières leur sont dédiées.
 
Nous avons avancé dans la réflexion sur « l’Esprit et la Mission » de notre leadership en tant que provinciales, en abordant trois aspects :
  • En suivant les Constitutions, nous avons approfondi les défis, les inquiétudes et les espérances qui accompagnent notre service.

  • À l’aide d’une illustration préparée préalablement, nous avons partagé nos expériences concernant l’équipe de gouvernement, la province, la région et la Société.

  • Enfin, animées par le désir d’apprendre ensemble, de faire équipe et de prendre des décisions, nous nous sommes engagées dans la réflexion sur le discernement.

    
      

      

Une journée pleine de créativité, de profondeur et de sororité, qui nous a apporté
des éléments précieux pour le cheminement de nos provinces.
 
 
 
 
 
Journée 2   –  19 septembre
Fernanda Vacas rscj 
 
Nous poursuivons avec Phil, qui nous a proposé une journée d’ANIMATION, de COORDINATION, de LEADERSHIP, à la lumière de la personnalité « tendre et forte » de Sophie.
Avec elle, nous avons appris de Jacques Barat le rythme sage et attentionné de la nature : 
–  le moment de l’ensemencement
–  le temps d’attente
–  la possibilité de récolter
–  choisir ensemble le moment de tailler
 
Et nous comprenons avec Adèle Cahier la valeur de l’histoire, de chaque histoire. Nous remercions Adèle et les nombreuses sœurs de la Société de prêter attention aux archives et de prendre soin de la Vie.
 
Nous entrons dans une période différente de celle des premières années de la Société, avec des attitudes et des stratégies de leadership différentes : Que nous dit Sophie de son expérience ? Que disons-nous à Sophie de la nôtre ?
 
 
 
                  
 
 
      
Journée 1   –  18 septembre
Anne Corry rscj
 
Joigny – là où tout a commencé ! Hier soir, à l’ouverture de la réunion des nouvelles provinciales, nous avons fortement ressenti que nous nous trouvions en un lieu sacré. Claire Castaing, provinciale de BFN, a souhaité la bienvenue à tout le monde. Lors de son discours d’ouverture, Barbara Dawson a fait remarquer que : « pendant ces quelques journées, nous nous concentrerons ensemble sur la vie de nos provinces et sur la vision collective de la Société ». Alors que chacune a exprimé ses espérances et ses craintes lors de la prière d’ouverture, la joie de nous retrouver pour cet atelier était plus qu’évidente..
 

 
Aujourd’hui, Phil Kilroy a parlé du leadership de Sophie Barat, en particulier pendant la période de sa vie à partir de 1850. À ce stade, Phil a précisé que l’assurance de Sophie venait de sa dure expérience acquise après de longues années en tant que supérieure générale. Sophie a recours au bon sens, à l’humour et à une conviction profonde en ce qui concerne la mission de la Société, qui consiste à faire connaître l’amour de Dieu dans le Cœur transpercé au Calvaire.
 

 
*** Photos par Cuca Maset

Section |Nouvelles Internationales


Province |Antilles|Australie/Nouvelle Zélande|Colombie|États-Unis et Canada|Europe Centrale|Maison Mère|Mexique|République Démocratic du Congo / Tchad|Tchad|Vénézuela