Le Chapitre Général a commencé !

 

 
 
Le Chapitre Général 2016 de la Société du Sacré-Cœur 
a été déclaré ouvert le 7 juillet 
au Centre Ad Gentes Centre de Nemi en Italie.​

 

Trois moments ont marqué cette ouverture du Chapitre Général : la conférence d'ouverture, le rituel d'appel de chaque capitulante et l'Eucharistie d'ouverture.

 

 
1.  La conférence d'ouverture
 
     
 
La Supérieure Générale Kathleen Conan a accueilli les capitulantes (ainsi que deux membres invités) provenant de 27 provinces, districts ou régions, et plusieurs services internationaux, qui « pendant les cinq prochaines semaines, vont réfléchir ensemble sur ce que nous avons découvert de la vie, qui s’est déployée et qui se déploie encore parmi nous et autour de nous – avec sa richesse, sa variété, ses points de vulnérabilité, ses défis, ses forces [pour] discerner comment la Société est appelée à vivre sa mission dans l’avenir en train de naître, un avenir qui nécessite créativité, courage et engagement pour que l’amour de Dieu, immense, tendre, fort et miséricordieux façonne cet avenir ».  
 
Après avoir souligné les responsabilités et l'esprit du Chapitre, comme il est dit dans nos Constitutions, Sœur Conan a invité les capitulantes à réfléchir sur les attitudes qui nous sont demandées : agir dans un esprit de discernement et de liberté intérieure, dépasser les horizons de sa propre province et garder toujours en vue le bien de tout le Corps.
 
Elle nous a rappelé que nous ne sommes pas seules. Nous avons suivi le chemin qu’ont suivi toutes nos sœurs dans la Société depuis un an ; et nous sommes entourées d’un peuple saint qui a marché devant nous, et qui sera très présent dans notre travail : Sophie, Philippine, et Jésus, offrant à Marie et à nous-mêmes le pain et le vin qui vont nous nourrir durant ce voyage. 
 
Faisant confiance à l'Esprit qui nous appelle et nous conduit, Sœur Conan a déclaré ouvert le Chapitre Général 2016.
 
 
2.  Le rituel d'appel de chaque capitulante
 
 
Chaque capitulante a été appelée par son nom :  « Chacune vient en son propre nom, envoyée par nos sœurs, avec ses propres dons et son expérience de notre vocation commune. Nous venons avec nos sœurs et avec nos peuples et leurs différentes cultures, représentées par les étoffes que vous avez apportées de toutes les régions du monde, des étoffes qui vont envelopper, porter, éclairer et façonner notre voyage ».
 
Chaque capitulante a répondu « Me voici » dans sa propre langue et a franchi la porte de la salle du Chapitre, en étant consciente de ce qu’elle fait, acceptant la responsabilité que nos sœurs lui ont confiée : chercher avec les autres capitulantes, en tant que corps, le chemin sur lequel Jésus nous appelle maintenant à vivre l’amour de son cœur ouvert, transpercé.  Elle a placé sa lumière sur l’autel, demandant à l’Esprit la grâce dont elle a besoin en prenant cette responsabilité.
 
En plus des capitulantes, il y a une trentaine de personnes qui nous aident d’une manière ou d’une autre – des rscj de plusieurs provinces, nos collaborateurs et collaboratrices du généralat et d’ailleurs.  Ils ont rejoint les capitulantes à l'autel, et, ensemble, nous avons prié:

Que notre désir d’être des femmes de notre temps, saisies par l’amour du Christ, dans le cadre de nos situations actuelles, et ouvertes aux appels du monde, nous soutienne dans ce chemin que nous allons vivre ensemble, nous confirmant les unes les autres dans la prière.  

Que l’Esprit qui a guidé Sophie pour lui faire voir les besoins de son temps nous accompagne dans notre découverte et notre discernement des orientations et décisions à prendre pour continuer à vivre la mission de l’amour de Dieu aujourd’hui et pour entrer dans l’avenir en train de naître. 

(Lettre de Convocation, 2 février 2015)

Cliquez ici pour voir la vidéo de la conférence d'ouverture et le rituel.

 
3.  L'Eucharistie d'ouverture

         

La liturgie de l'Eucharistie, qui a commencé par une invocation au Saint-Esprit, a été présidée par Adolfo Nicolas SJ, Supérieur Général de la Société de Jésus.
 
À partir des lectures de la messe, le Père Nicolas a partagé ses réflexions et a souligné le travail de l'Esprit dans un chapitre. Voici quelques échos :

Quand nous nous ouvrons les uns aux autres, nous nous rendons compte qu'il y a du feu au milieu de nous.

Comme Marie, nous sommes invités à être contemplatifs et à apprendre à partir de ce que nous entendons des autres.

L'Esprit nous encourage à nous ouvrir à quelque chose de plus grand que nous.

Il est clair que le travail de l'Esprit va au-delà de notre imagination et de notre expérience.

Nous ne venons pas à un Chapitre Général pour faire connaître notre culture. Nous voulons aller au-delà de notre culture. Nous voulons aller là où l'Esprit nous attend.

Nous voulons aller au-delà et cet au-delà que nous connaissons est l'évangile, et l'évangile va nous emmener là où nous ne pouvons l'imaginer, où l'on ne peut même pas en faire l'expérience.

Il a terminé en disant qu'un chapitre « exige beaucoup de prière ». Sans prière, un chapitre n'auriate pas « la profondeur, la puissance convaincante que nous souhaitons donner à nos chapitres ».

Cliquez ici pour voir la vidéo de l'Eucharistie d'ouverture.

 
Nous terminons ce résumé avec quelques mots de la Conférence d'ouverture :

Dieu nous accueille à ce Chapitre avec reconnaissance, reconnaissance parce que nous arrivons ouvertes et désireuses de voir ensemble comment être le cœur de Dieu pour le monde de notre avenir en train de naître.

Jésus est la porte par laquelle nous passons pour entrer dans le Chapitre ; c’est Lui qui nous a appelées à notre vocation, c’est Lui que nous voulons suivre de plus près.

En entrant dans cet espace du Chapitre, nous avons cette confiance que l’Esprit nous précède et nous conduit. Il habite notre charisme et notre mission, qui encadreront tout notre travail. Il habite en chacune des capitulantes avec qui nous allons cheminer.

 

Cliquez ici pour retourner à la page Web CG2016



Section |Chapitre Général 2016