Bref aperçu de l’histoire de la Villa Lante

  • Gate of the Villa Lante

La Villa Lante, datant du XVIe siècle et située à Trastevere, est l’un des plus importants bâtiments de la Société sur le plan historique. En effet, elle appartient à la Société depuis 1837, date à laquelle elle est devenue le siège de la Société du Sacré-Cœur à Rome. Pendant tout ce temps, elle a servi la mission de la Société de bien des manières : communauté pour nos sœurs ; divers programmes d’enseignement dont une école, une crèche, un orphelinat ; centre d’accueil pour les jeunes du quartier de Trastevere. Elle a également fourni un espace à nos Archives générales et a été, bien entendu, le lieu où les sœurs ont effectué leur probation au cours des quarante dernières années.

À l’origine, la Villa Lante faisait partie de la villa suburbaine du Janicule que le riche Toscan Baldassarre Turini possédait vers la moitié du XVIe siècle. À l’époque, elle s’étendait jusqu’à Via della Lungara et comprenait la « villa des délices », conçue entre 1518 et 1539 par Giulio Romano (ou Jules Romain), apprenti de Raphaël.

À la mort de Turini, en 1551, la totalité de la propriété fut vendue par ses héritiers à la famille Lante de Sienne, qui en fut propriétaire jusqu’en 1817. Cette année-là, une partie de la propriété – la « villa des délices » et un vignoble – fut achetée par la famille Borghese, qui la vendit en 1837 à la famille française Barat. C’est ainsi qu’elle devint le siège romain de la Société du Sacré-Cœur, fondée quelques années plus tôt par Ste Madeleine Sophie Barat. Au départ, le noviciat pour jeunes filles de la Société avait été installé dans la « villa des délices », mais quelques années après avoir acheté l’ancien fonds Lante della Rovere, les sœurs décidèrent de louer cette villa et de s’installer définitivement dans la partie basse de la propriété, Via di San Francesco di Sales.

D’après le Guide des Associations caritatives de Rome de 1907, au début du XXe siècle, la Société du Sacré-Cœur possédait plusieurs propriétés où elle menait différentes activités visant à aider les nécessiteux : des écoles à Trinité-des-Monts comprenant un internat et une école gratuite pour filles où étaient enseignés le catéchisme et la couture ; un conservatoire, un noviciat et un atelier pour jeunes travailleurs à la Villa Lante ; un internat, une école primaire gratuite et une école maternelle gratuite au 92, Via della Lungaretta. Entre 1911 et 1912, la décision fut prise d’agrandir le monastère en construisant un oratoire près du mur d’enceinte du complexe, le long de Via di San Francesco di Sales, témoignant ainsi du succès des activités de la Société.

Plus récemment, outre le fait d’accueillir les Archives générales de la Société, une partie de la propriété est dédiée à l’hébergement des familles dont les enfants atteints de pathologies graves reçoivent des traitements. Un espace a également été réservé à plusieurs ONG qui œuvrent pour la justice. Le bâtiment est actuellement en cours de rénovation, afin de pouvoir assurer un soutien supplémentaire à la mission de la Société au niveau international.    

Lire l’intégralité de l’histoire de la Villa Lante, par Simone Mazza (en anglais)

En savoir plus sur le projet de rénovation