"Mañanitas" pour Mater à Guadalajara, Mexique

  • Mater Admirabilis celebration in Guadalajara, Mexico
  • Mater Admirabilis celebration in Guadalajara, Mexico
  • Mater Admirabilis celebration in Guadalajara, Mexico

Dans la République mexicaine, il existe une ancienne coutume consistant à célébrer l'anniversaire ou le saint d'une personne, en particulier les femmes, en chantant les "Mañanitas". On pense qu'il s'agit d'une tradition venue d'Espagne, mais il existe des preuves de son utilisation depuis le début du XIXe siècle. Elle arrive dans la rue ou à la maison de la personne fêtée, vers 5 ou 6 heures du matin, avec guitare(s), mariachi, trios, et plusieurs chansons sont chantées, le tout selon les possibilités de ceux qui offrent ce divertissement. " Les " Mañanitas " sont chantées par le marié à la mariée, le mari à sa femme, les enfants à leur mère, et le jour de la " fête des mères ", des groupes de jeunes se réunissent pour chanter les " Mañanitas " à leurs mères respectives. La première chanson commence par: "Ce sont les Mañanitas que le roi David chantait, aujourd'hui parce que c'est ton anniversaire (ou ta fête ou aux belles filles) nous les chantons ici".

L'école du Sacré-Cœur était déjà dans sa "troisième époque", car à deux reprises, les religieuses avaient été expulsées par la Révolution ou à cause de persécutions religieuses. Vers 1945, quelqu'un a eu l'idée que la classe de terminale serait chargée de préparer et de chanter les "Mañanitas" à la Sainte Mère le jour de sa fête, vers six heures du matin. Tous les aînés ont été invités et un bon nombre d'entre nous, les élèves, avaient l'habitude de marcher jusqu'à l'école. C'était très excitant de marcher dans l'obscurité à travers les rues désertes, de passer devant les camarades de classe qui vivaient le long du chemin et de chanter avec enthousiasme et dévotion à la Sainte Mère les chants préparés par la classe des aînés, qui affrontaient cette responsabilité avec joie et crainte.

Bientôt, les anciennes élèves s'organisèrent pour continuer cette coutume après avoir quitté l'école. Elles arrivaient après les élèves, à 7h ou 7h30 du matin.

Chaque année, c'était une partie fondamentale de la célébration de la Sainte Mère que les élèves et les anciennes élèves inventent les paroles de chansons connues, répètent et lui offrent ensuite ces concerts originaux.

Cette célébration a changé à l'école à partir de 1995, en raison des conditions d'insécurité et de l'augmentation significative du nombre d'étudiants. Les anciennes élèves ont continué la tradition, en créant des chansons très belles et significatives, en répétant à l'approche de la célébration et en invitant de jeunes anciennes élèves à rejoindre le groupe de guitaristes.

Cette tradition se perpétue depuis 76 ans! C'est la pandémie de 2020 qui a obligé à la suspendre. Pour combien de temps? Reprendra-t-elle dès que possible? Nous ne le savons pas, mais nous voulions partager cette belle et ancienne tradition.

Province: