Réflexion sur le logo JPIC

Cette année, je commençai le étape du Carême par une opération de nettoyage général, un rappel du parcours qui s’achevait et de la nécessité que chaque instant prenne toute sa valeur. 

Ce fut aussi pour moi une invitation à reconnaître qui je suis, un défi à une profonde ouverture de mon cœur pour découvrir ce que je peux devenir et pour regarder autour de moi, les yeux de mon cœur orientés vers un monde qui a besoin de justice et de miséricorde pour tous.

Je me suis d’abord sentie appelée à répondre aux lépreux de ma vie, à ceux que j’ai exclus, puis à nommer ma propre blessure et enfin à chercher des manières de devenir plus effectivement un instrument de Dieu plus efficace. 

Après cela, j’ai passé un long temps à contempler le logo JPIC en le laissant se pénétrer profondément dans mon cœur.

Tel qu’il est, ce logo JPIC constitue pour moi un véritable sacrement de la vie. Le motif central en est le Cœur du Christ, un cœur qui bat, un cœur fait de tous ces rêves que le Christ fait siens. J’ai aussi été attirée par Madeleine-Sophie, elle qui a tissé entre eux tant de rêves, les bras étendus à travers le monde, en lien avec les éléments qui transmettent vie et grâce a travers les eaux du baptême, les pluies qui nourrissent la terre et les flammes qui représentent la vie dans l’Esprit. 

Ensuite, l’axe de ce logo s’est transporté pour moi dans tous ces lieux où existent des possibilités, où je me sens appelée à la responsabilité personnelle de transformer et de me laisser transformer pour « voir ce que Tu vois » (Ev. de Luc ).

Dieu tout aimant,
Ouvre-moi à ces espaces
où il est possible
que la justice fasse échec à la pauvreté
où la justice devient de l’amour
et où chaque personne jouit du nécessaire.
Peggy Gorman
Associée de Halifax

Province |États-Unis et Canada


JPIC |Transformer les relations