Brésil: Sur la Conférence sur le changement climatique

Photo by Legis Lentes

Le Chapitre provincial s’achevant sur l’appel JPIC renouvelé et renforcé par nous-mêmes, nous nous trouvons interpelées à prendre position et à explicite rnotre engagement personnel et communautaire. 

1 – La rupture d’un barrage de l’entreprise Samargo, dont la propriété appartient à deux multinationales. Exploitation minière menace la vie d’une immense région de Minas Gerais et de Espírito  Santo : Il y a eu de nombreuses victimes et la population de la région est menacée : la terre, les habitants, les plantations et toute une partie de l’écosystème. C’est une véritable désastre humanitaire et écologique. 

2 – La tenue de la Conférence sur le changement climatique, et l’influence de la teneur de la lettre du cardinal Peter K. A. Turkson, président du Conseil Pontifical Justice et Paix, nous interpelle aussi:

« L’objectif de cette lettre est d’encourager et de soutenir, d’ores et déjà et jusqu’en décembre, les résultats que l’Encyclique Laudato Si obtient déjà à l’intérieur même de l’Eglise comme à travers le monde »….

Dans son discours à l’occasion du Congrès Mondial des Mouvements populaires, cette année, le Pape a affirmé que la justice exige souvent une action politique prudente de la part des fonctionnaires élus. En même temps, le Saint Père reconnaît que nous ne pouvons pas tout abandonner entre les mains des dirigeants politiques haut placés, car la plupart du temps cela ne suffit pas.  

« L’avenir de l’humanité ne réside pas uniquement entre les mains des dirigeants des grandes puissances, ni des élites. Fondamentalement, elle est entre mains des peuples dans leur capacité à s’organiser ; elle se trouve aussi entre les mains de ceux qui entreprennent, avec humilité et conviction, ce processus de changement ».

La journée du 26 octobre a formellement fait le plein et présenté un “Appel de l’Eglise de chaque continent, en une rencontre collective très vivante, lors d'une conférence de presse au Saint-Siège, à Rome. 

Le 29 novembre, près d’un million de personnes, hommes, femmes et enfants participeront à la marche pour le changement climatique qui va se réaliser à Londres, Berlin, Madrid, Amsterdam, Bogotá, Joannesburg, Dhaka, Campala, Omaha, Roma, São Paulo, Sydney, Séoul, Otawâ Tokyo et 300 autres villes, parmi lesquelles bien des villes de notre pays.. 

Ce sera un véritable exercice de « citoyenneté écologique mondiale ».

Les 50.000 représentants – 25.000 délégués officiels et 25.000 participants relevant d’intérêts divers– que la COP21 va réunir, comptent écouter le message  de  Laudato si et la voix du peuple de  Dieu. Le rôle des citoyens qui, de tous côtés  prédisent une COP21 victorieuse et responsable, est d’obtenir une répercussion  directe sur les grandes négociations et  décisions.

Unissons-nous dans la prière avec les paroles de conclusion de « l’Appel » mondial :

PRIERE POUR LA TERRE

« Dieu d’Amour, apprends-nous à prendre soin de ce monde, comme d’une demeure commune 
Inspire les leaders gouvernementaux qui vont se rencontrer à Paris :
  • Pour qu’ils se montrent à l’écoute, dans l’attention à la clameur de la terre et au cri des pauvres ;
  • Pour que, unis d’esprit et de cœur, ils donnent une réponse courageuse ;
  • Pour qu’ils cherchent le bien commun et protègent le beau jardin qu’est la terre que tu as créée pour nous, pour tous nos frères et sœurs, pour toutes les générations à venir. Amen ».
 
Heloisa Rodrigues da Cunha rscj     

 


Province |Brésil


JPIC |Une Focus de «transformer les relations» : La sauvegarde de la Maison Commune