La tristesse se changera en joie

Samar Rainbow (Photo by Maidee Destura)

Extraits de « Temps pascal»
par Janet Erskine Stuart

Le temps pascal nous invite à exercer la vertu de la joie, car c’est une vertu avec une luminosité et une stabilité qui lui sont intrinsèques…

La qualité de notre joie dépend de la source à laquelle elle s’abreuve : où allons-nous puiser notre joie ? Comment advient-elle et s’en va-t-elle ? Regarder son vol à l’instar de celui des oiseaux … ca décolle ou ça plane ? Est-ce immuable ou modifiable ? Est-il mu au gré des jours, des humeurs, de l’amour-propre, du goût de l'aventure ?

Dans les grandes lignes, les événements de notre vie nous sont ainsi prédits : « vous pleurerez et vous lamenterez, mais le monde se réjouira, et vous serez dans la tristesse, mais votre tristesse se changera en joie ». La marque distinctive de la douleur chrétienne est qu'elle est capable de se transformer en joie. Une graine de moutarde de douleur se transforme en  arbre de joie. .. Dans la douleur chrétienne, il y a toujours une grande part de reconnaissance, d'espérance et enfin d’un regard résolument tourné vers l’avenir.

La joie repose sur l'action personnelle de notre Seigneur au cœur de chaque vie. Les joies et les peines ne visent pas à nous « serrer », comme des boulons, mais Il s’occupe personnellement notre vie, en l'ajustant jour après jour à nos capacités et notre propre consentement. Lorsque nous nous sentons dans les mains d’un tel Maître, l’on peut demeurer en paix et emplis d’espérance.

Prière dans la foi, pp. 104-105, 111-112

 


Our Spirituality |Célébrer les temps forts de l’année


Tags |Janet Erskine Stuart